Rechercher

L'amour et le soupir




Cette nuit, un soupir si profond s'échappa de ma poitrine

Qu'il m'éveilla

Ce grand souffle traversa l'éternité

Pour retrouver l'amour enfui

Le soupir.

Qui es-tu, enfant de bohème ?

Tantôt blanc de magie, d'art, de passion

Tantôt noir de manipulation, de reflets et de chuchotements.

L'amour.

Reprends-toi soupir I

Car tu es né de mon inspiration I

Dépasse le domaine de la vie profane

Transcende tes connaissances, tes sentiments.

Dépasse le quotidien.

Léger, envole-toi dans l'espace.

Rejoins l'étoile du berger.

Elle te montrera la route.

Dans ses bras, tu valseras

Sous la voute céleste

Jusqu'au matin mouillé de rosée.

Au chant du coq,

Tu salueras la lune et tu diras

Bonjour au soleil naissant

Sous ses rayons, entre deux nuages,

Tu installeras ton échiquier

Alors ton univers changera

Car tu n'es déjà plus le même.

Ce qui était souffle

Deviendra musique

Et les trois temps de la valse

T'aspireront en une spirale de lumière

Si intense que je ne pourrai plus jamais

Te regarder en face




____________________


Texto et tableau : Florence Roussilhe

www.facebook.com/florenceroussilhe


197 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout