Rechercher

MA MISE AMORE



MA MISE AMORE Ta robe de bal vermeil qui scintille sous le soleil couchant Les ombres de ton corps qui dessinent des arabesques, Je contemple tes formes d’Apodo, tes brindilles, tâchées de sang, Rouges souvenirs de tes amants, de tes crimes romanesques. Tu me mates à mort, J’ai saisi le jeu tant pis Dans ton costume de matador La fin est proche, mais qu’elle fut belle la vie… Tu virevoltes autour de moi, tes yeux de braise s’enflamment De ce jeu trop vécu, j’ai vaincu bien des fois, victime ou bourreau. Que ces femmes éplorées et tristes aujourd’hui me blâment Sous tes mains crient leur vengeance exhaussées du fardeau… Te miro a morire Agarraste el juego demasiado mal En mi disfraz matador Tu final está cerca, pero qué linda era tu vida ... Même si je connais l’issue, ce combat loyal je le veux Je resterais le digne et louable adversaire de tes desseins pour Lutter, mourir sous tes coups et ne pas refuser le funeste jeu, Vise bien ma croix, frappe, éteins la lumière de ce beau jour. Tu me mates à mort, J’ai saisi le jeu tant pis Dans ton costume de matador La fin est proche, mais qu’elle fut belle la vie… Et déjà tes valets d’épée t’entourent, aux sons des « Olé » Tu laisses ma dépouille fumante aux sourires des curieux. Tu t’enfuis radieuse, me laissant semental à la foule et ses tollés Au milieu du rodio, suerte, sortez, fuyez, que j’agonise heureux...


_________________

released March 15, 2019 Auteur-Interprète : K.nu Musique : Eva Sanchez

301 vues

© 2020 by Poesia Revelada - Philippe Despeysses - Hervé Hette