Rechercher

Bucarest


© J Stimp - www.flickr.com/people/128539140@N03/


BUCAREST

Sur tes trottoirs enduits de poudre

Des séraphins ivres se laissent aller

Jeûnent à coup de temps mort

De petits compromis fumeux dans l’amnésie du soir


Ici, on s’arrange comme on peut avec les trocs

A l’ombre des blocs

Les journées se grignotent

Se recrachent aussitôt


Sur tes boulevards, les volants

A coup d'aigreurs bureaucratiques

Basculent. Klaxon contre klaxon

Les mouettes mitraillent le sol

Tout s'étiole lentement

Les ancêtres en file indienne

Se prosternent devant le pope

Un cierge allumé au nom des exilés

Les gloires statufiées veillent au grain

Sur tes places éventrées

Boyaux et viscères du faste d’antan

La vie s’accroche à des relents de beauté


Des cratères sur le pavé

Les gamins improvisent

A saute-mouton pieds nus

Dans ton énorme gueule

Dans l’impasse, l’herbe gangrène le béton

Un vaste portail mauresque

Des résidus de lumière pendus aux fenêtres

Les Mille et une nuit dans un trompe l’œil

Tout ici appelle aux souvenirs

On glisse sur toi en reconnaissant seulement des bribes

En fulminant sur un ailleurs

Dans l'impossibilité, pourtant, de te fuir


_______________


Poème de Grégory Rateau - https://www.facebook.com/gregory.rateau.5


152 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout